The Great Wall
   
 

The Great Wall of China: protection from the northern tribe

Ming dynasty Great WallQuand on voit cette fortification colossale qui suit sinueusement les contours ciselés des montagnes, se jetant parfois en travers de précipices abrupts, on ne peut qu’être incrédule devant l’échelle de cet ouvrage. La Grande Muraille s’étire ainsi de la mer à l’Est jusqu’aux déserts de l’Ouest de la Chine, et en la regardant on peut se demander pourquoi.

Dans le passé, des civilisations comme celle des Grecs ou des Hébreux protégeaient leurs villes en les entourant d’une muraille. En Chine, au cours du Vme  siècle avant JC, les Royaumes combattants poussèrent cette idée plus loin et encerclèrent leur territoire d’une  muraille. Puis, quand l’Empereur Qinshihuangdi de la dynastie des Qin unifia la Chine, il voulu relier les différentes murailles qui suivaient la frontière Nord dans le double but de maintenir à distance les réfugiés et d’empêcher les incursions des tribus barbares du Nord. Des milliers d’esclaves furent sacrifiés pour parvenir à terminer cet ouvrage et la Grande Muraille fut considérée par le peuple comme le symbole même de l’oppression et de la tyrannie.  Les dynasties suivantes, suivant l’expansion ou la contraction de leur territoire, construisirent aussi différentes murailles pour délimiter leur frontière Nord.

Han Dynasty Great WallMais la Grande Muraille telle que nous la voyons aujourd’hui dans toute sa majesté n’a en fait été construite qu’après que la dynastie des Ming ait mis un terme au joug mongol au XV me siècle. Afin de mieux comprendre la raison d’être d’un tel projet, il faut réaliser ce qui se passait lors d’une invasion mongole : quand les hordes déferlèrent des steppes un siècle plus tôt, ces tribus nomades et analphabètes ne se limitèrent pas aux meurtres, viols et pillages sauvages du peuple et des villes. Leur appétit de conquête était si grand qu’ils allèrent jusqu’aux vastes terres cultivées, y laissant une marque durable. C’est l’incroyable échelle de la colossale Grande Muraille qui permet de mesurer l’importance de ce traumatisme dans l’esprit chinois.

L’effort de la dynastie des Ming pour renforcer la muraille ne fut pas vain puisqu’elle permit de vérifier les avancées des envahisseurs mandchous pendant un certain temps. Et la fin de la dynastie des Ming ne fut pas due à une faiblesse de la Grande Muraille mais à la trahison des officiers qui la défendaient.

Le temps a maintenant emporté la triste connotation tyrannique de la Grande Muraille et si aujourd’hui certains Chinois la regardent comme l’image de la résistance de la Chine aux idées nouvelles, d’autres préfèrent la voir comme une remarquable réalisation historique.

Un point de vue exprimé par Richard Nixon de la façon suivante : 

« C’est une Grande Muraille, seul un grand peuple avec un grand passé peut avoir une telle muraille, et un si grand peuple avec une si grande muraille ne peut avoir qu’un grand futur. »


 

Imperial Tours, 3172 Sacramento Street, San Francisco CA 94115, United States Tel: 888 888 1970